HÉLÈNE BERR. JOURNAL

« On sait que la vie à l’intérieur des camps était très difficile : la famine, le manque d’hygiène…Les déportés vivent dans des situations inimaginables et pénibles.  Dans les camps hommes et femmes sont ensemble pour se laver, et une chose qui m’a beaucoup marquée, c’est que les femmes se mettaient devant les femmes les plus âgées pour les cacher, les protéger du regard des hommes ; de cette manière, les Allemands ne pouvaient pas se moquer d’elles. Cet acte est un acte plein de valeur, de respect et de générosité. »

« Ce qui m’a le plus intéressé ? L’étoile jaune. Pourquoi doit-on marquer les personnes comme les bêtes par un signe  distinctif ? »

 

 

Les élèves de 1º de Bachillerato  ont lu cette année le Journal d’Hélène Berr.  

Voici quelques commentaires des élèves :

 

“Hélène Berr a des sentiments contradictoires. Au début, elle ne veut pas porter l’étoile jaune parce qu’elle pense que c’est une façon de chosifier les juifs ; mais finalement, elle accède à la porter comme symbole de courage. »

 

« Si Hélène n’avait pas été juive, je crois qu’elle n’aurait pas écrit le Journal, ou bien elle l’aurait écrit avec un autre point de vue. »

 

« Si j’avais dû porter l’étoile, je me serais sentie repoussée. »

 

« Si j’avais dû porter l’étoile, je me serais sentie comme un objet. Il aurait été très difficile de contrôler les larmes. »

 

« Elle n’a pas pu terminer ses études à cause des lois antisémites. »

 

« Hélène porte l’étoile pour montrer son courage, mais en même temps elle souffre. Elle se sent observée par les gens. Elle ressent qu’elle n’est plus elle-même et que tout est un cauchemar. »

 

« Si elle n’avait pas été juive, elle aurait fini ses études, elle aurait eu sûrement  un couple, et surtout, elle aurait été un des meilleurs écrivains de son temps. »

 

« Les premiers jours, elle ne veut pas la porter parce qu’elle veut être libre et si elle la porte, elle sait que le refus des personnes qu’elle connaît va être très grand. Mais après, elle décide de la porter parce qu’elle est très courageuse. Elle ne peut pas changer ses origines, elle doit les accepter et porter la tête haute. Être  comme elle  est parce qu’être juive ne la définit pas. »

You may also like...

Deja un comentario